Nos développeurs : Les moteurs de vos solutions personnalisées

Nos développeurs : Les moteurs de vos solutions personnalisées

“DECIDE4ACTION est bien plus qu’une société de logiciels”.

C’est une phrase que nous répétons souvent, à l’intérieur et à l’extérieur. Les fabricants et les installations de production apprennent rapidement que nous pouvons faire et fournir bien plus que ce qu’ils attendent.

Nous sommes spécialisés dans la fourniture de solutions rentables et personnalisées pour la fabrication afin de saisir, de suivre et d’analyser facilement les données de production, de laboratoire, d’assurance et de contrôle de la qualité. Depuis 30 ans, nous concevons et introduisons des solutions dans les secteurs du textile, de l’embouteillage et de l’alimentation et des boissons. Nos solutions vont de la surveillance des chaînes de production à des  Surveillance SCADA à gestion de l’information dans les laboratoires à l’assurance qualité automatisée, voire à la gestion automatisée des tests. De plus, nous avons des solutions personnalisées qui comprennent à la fois des logiciels et du matériel.

L’un de nos plus anciens et plus importants clients l’a bien dit lorsqu’il a déclaré : “Nous voyons DECIDE4ACTION davantage comme une société d’ingénierie et non comme une société de logiciels. Ils nous écoutent et apprennent notre métier. Ils fournissent une solution clé en main, pas seulement un logiciel à déposer et un chemin à parcourir”.

Nous sommes donc bien plus qu’une simple entreprise de logiciels. Mais le logiciel est un élément essentiel de notre succès. Sous tous les angles, nous sommes à fond dedans. Cela signifie que nous faisons un ou plusieurs des choses suivantes chaque jour :

  • rédaction ou mise à jour du code pour les améliorations et les fonctionnalités
  • l’interaction avec les API (Application Programming Interface) afin que différents programmes puissent se connecter pour partager des données
  • la conception d’interfaces utilisateur graphiques (GUI) pour faciliter l’utilisation et la navigation
  • la mise en œuvre de fonctions avancées de rapport et d’analyse
  • tester et re-tester notre travail pour détecter les bugs et les problèmes avant que les clients ne les voient

Le “nous” qui fait ce travail et la “magie” sont les membres de notre équipe de développement de logiciels. Et nous nous sommes récemment assis autour d’une pizza pour entendre cinq membres clés de cette équipe. Vous trouverez ci-dessous quelques questions et réponses tirées de ces conversations.

Membres du département d’ingénierie des systèmes logiciels :

  • Philippe Bergeron
  • Carlos Viveros
  • Devashree Jadhav
  • Adithya Mahesh
  • Colin McKeon

Q : Parlez-nous de vous et de votre parcours, et pourquoi le développement de logiciels

Philippe : Je suis originaire de Montréal, au Québec, et j’ai obtenu une licence en génie chimique à l’Université McGill. Je suis donc un développeur de logiciels d’ici, car après l’université, j’ai travaillé pour un fabricant de condensateurs et j’ai commencé à acquérir des compétences en matière de logiciels. J’ai toujours aimé travailler avec des ordinateurs. Lorsque j’ai travaillé pour cette entreprise et en tant qu’ingénieur, j’ai vu que nous avions de mauvais outils pour travailler et j’ai fini par en construire. J’adore écrire du code.

Carlos : Tabasco, au Mexique, est ma ville natale. La célèbre sauce porte le nom de cette ville, mais elle est fabriquée aux Etats-Unis. J’ai obtenu une licence en informatique et en ingénierie à l’Institut de technologie et d’enseignement supérieur de Monterrey. Et depuis que j’ai 10 ans, je rêve de devenir programmeur de logiciels. Cela a commencé avec l’Atari 2800. Je voulais faire des jeux. J’avais même un Commodore 64, alors j’ai d’abord commencé à programmer en basique. Je suis de la vieille école.

Devashree : Originaire de Pune, dans le Maharashtra en Inde, j’ai obtenu mon master en informatique au College of Engineering & Computer Science de l’université de Syracuse.  Pour moi, dès la fin du lycée, j’ai aimé concevoir des applications. J’ai commencé à travailler en C et C++ et c’était amusant. Quand j’ai commencé mon programme de maîtrise, j’ai vu que je pouvais faire beaucoup plus et j’ai commencé à créer des applications pour le mobile et le web et à créer des API. Quand les gens me demandent pourquoi j’ai choisi la programmation de logiciels, je leur réponds que mes parents m’ont demandé de le faire. Ils ont vu à quel point j’aimais ça et ont su que c’était un excellent domaine à explorer.

Adithya : Je suis aussi originaire d’Inde, de Mahbubnagar, Telangana qui se trouve dans la partie sud du pays. Ma formation en informatique m’a permis d’obtenir récemment une maîtrise en informatique à l’Université d’État du Midwest, à Wichita Falls, TX.  Comme beaucoup de gens, je me suis d’abord lancé dans le développement en jouant à des jeux vidéo et en voulant les concevoir. Pendant ma licence en technologie et ma maîtrise, j’ai appris divers langages de programmation, des outils web, des animations, de la programmation en arrière-plan, etc. Mais mon travail dans la Silicon Valley m’a montré davantage de ce qui peut être fait. Mais mon travail dans la Silicon Valley m’a montré ce qu’il était possible de faire. Maintenant, je veux vraiment faciliter la vie des gens.

Colin : J’ai grandi dans l’Iowa, puis je suis parti en Caroline du Sud pour étudier à l’Université de Caroline du Sud. J’ai joué au rugby et obtenu une licence en arts médiatiques. Avec le design, j’ai suivi quelques cours de codage. Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai obtenu une certification en développement de sites web frontaux. Comme beaucoup de gens du logiciel, j’ai toujours été un joueur et j’ai toujours voulu construire des jeux. Mais ce qui m’a vraiment fait aimer la programmation, c’est de voir le code écrit devenir une belle interface utilisateur. J’aime les défis du débogage et cela a ouvert mon intérêt pour des applications et des développements encore plus complexes.

Q : Qu’apportez-vous à cette équipe et à DECIDE4ACTION ?

Philippe : J’ai travaillé avec beaucoup de technologies différentes, j’ai donc une idée sur la façon de faire quelque chose du point de vue de l’architecture globale. Je m’y essaie. Je bricole. J’aime apprendre de nouvelles choses et relever des défis. C’est probablement dû à mon expérience en électricité, en mécanique et en chimie. J’ai conçu notre interface globale, ce qui devrait nous aider à développer et à maintenir plus facilement cette pièce essentielle de notre plateforme.

Carlos : La nourriture mexicaine et moi sommes très orientés vers le client. Mes premières pensées sont toujours vers le client quand je pense à concevoir quelque chose. J’apporte 17 ans d’expérience à mon rôle. J’aime apprendre de nouvelles choses et je suis très heureux de travailler dans REACT et dans de nouvelles langues. Les autres membres de l’équipe ont dit que j’avais une grande capacité d’adaptation et que j’apprenais rapidement.

Devashree : Pour moi, ça doit être la nourriture indienne. Mais en réalité, je cherche à créer davantage de moyens pour rendre nos applications et nos solutions plus efficaces. Les développeurs pourraient appeler cela améliorer la réutilisabilité. Mais pour les clients, cela signifie que nos solutions seront encore plus stables, encore plus faciles à mettre à jour et à personnaliser, et que de nouvelles fonctionnalités pourront être ajoutées encore plus rapidement.

Adithya : Diversité culturelle. Et une connaissance avancée de la programmation en arrière-plan et des défis de la programmation. Mon objectif est de renforcer la plateforme web – la rendre encore plus stable et plus forte. À long terme, notre application devra maintenir un grand nombre de données et d’intégrations, donc je veux la rendre aussi facile que possible.

Colin : Des blagues de Cheesy Dad, aussi connues sous le nom de mauvaises blagues. Sérieusement, j’apporte de l’esthétique au design. Je suis passionné par la création de l’expérience la plus intuitive et la plus facile pour l’utilisateur final. Si la navigation est facile, alors les utilisateurs voudront revenir et se sentiront plus à l’aise avec plus de produits. Je suis également très avide d’apprendre et j’ai l’esprit d’équipe.  Il est agréable de travailler et de s’associer avec les clients pour concevoir ce dont ils ont besoin. Carlos dit que “l’interface est reine parce que si elle n’est pas belle, les gens ne pensent pas que le programme est bon ou à jour”. Mon parcours artistique peut donc offrir une perspective différente.

Q : Pourquoi DECIDE4ACTION et où pensez-vous qu’il ira ?

Philippe : Computer Control + Integration (CC+I) qui a fait partie de DECIDE4ACTION avait un noyau de produits vraiment solide. Ce que nous faisons, c’est rendre plus modulaires, plus modernes des solutions comme la surveillance des chaînes de production, le SCADA, la gestion des informations de laboratoire, la vérification du contrôle de la qualité, la gestion de l’assurance qualité, etc. Cela les rend plus viables et plus extensibles à d’autres industries telles que la production alimentaire, pharmaceutique, nutraceutique, cosmétique, et même à la fabrication discrète. Nos intégrations sont plus étroites, tant en interne avec nos solutions qu’avec des systèmes externes tels que les ERP, les MES, l’entreposage, les stocks, etc.

Carlos : Nous allons vers l’avenir, si je devais résumer. Nous sommes dans une très bonne position alors que nous modernisons la base des applications. Nous y ajoutons des améliorations et des perfectionnements. J’ai commencé avec CC+I et nous nous contentions auparavant d’assurer la maintenance et la gestion via nos clients actuels uniquement. DECIDE4ACTION diversifie et élargit la base de clients ainsi que les solutions. De plus, nous mettons à jour l’apparence du logiciel pour qu’il soit plus actuel. Même si les environnements logiciels changent environ tous les 6 mois, le code de base et la fonction de l’application restent toujours les mêmes. En renforçant notre noyau et notre base, il est plus facile de construire, d’étendre et de faire plus avec notre plateforme.

Devashree : Je vois déjà des exemples où nous nous mondialisons, où nous améliorons, renforçons et modernisons la base. Nous utilisons toutes les dernières technologies, l’intelligence artificielle, etc. Comme nous sommes très axés sur les bases de données, nous travaillons partout avec des API qui utilisent des données provenant de diverses bases de données. La plateforme DECIDE4ACTION a commencé avec les industries des boissons et de l’embouteillage, mais elle se développe bien au-delà de la fabrication des boissons.

Adithya : DECIDE4ACTION personnalise les solutions pour ses clients. Nous travaillons avec eux pour saisir les données spécifiques dont ils ont besoin pour répondre à leurs défis de fabrication. Pour ce faire, nous devons faire parler toutes les applications ensemble. Beaucoup d’intégrations en arrière-plan. De mon point de vue, je vois cette plateforme changer la façon dont les entreprises prennent leurs décisions. Leurs données sont plus intégrées dans tous leurs systèmes. Les données et les informations sont plus facilement partagées entre les départements et les sites. Les employés disposent ainsi des meilleures informations, ce qui leur permet de prendre les meilleures décisions. Leur travail devient un peu plus facile. Les emplois et les lieux de travail sont améliorés.

Colin : Les différents lieux ont des normes précises. Cette équipe est très ouverte pour trouver les meilleures pratiques. L’extensibilité et la modularité nous aident à passer à d’autres secteurs. Nous nous concentrons sur ce qui fonctionnera le mieux, le plus rapidement, et sera le meilleur pour le client. Par exemple, nous utilisons le langage TypeScript qui rend les erreurs plus spécifiques. Cela oblige notre équipe de développement et nos efforts de développement à utiliser une certaine structure pour s’assurer qu’elle sera correcte. Cela permet d’éviter les mauvaises habitudes. Cela prend plus de temps, mais c’est mieux à long terme car nous pouvons trouver les bogues ou les erreurs avant le client.

Q : Nous supposons que vous remarquez les logiciels différemment. Ainsi, comme un architecte apprécie les structures et les bâtiments, quel est votre logiciel ou application préféré et pourquoi ?

Philippe : QuickBooks – Il est extrêmement puissant pour ce qu’il fait et peut être récupéré très rapidement sans aucune formation. Sous le capot, il est très puissant, très personnalisable.

Carlos : En tant qu’utilisateur, j’adore OneNote.  C’est juste une liberté illimitée. C’est une version numérique d’un coffre à jouets dans lequel on peut mettre ce qu’on veut.  En tant que développeur, Lotus Notes. J’adore Lotus Notes. La conception de base de l’interface, vous pouvez faire n’importe quoi avec Lotus Notes.

Devashree : Amazon et Uber. Ils gèrent beaucoup, beaucoup, beaucoup de données. Des données du monde entier. Leur stabilité est étonnante. Il est rare qu’ils perdent ou aient perdu quelque chose. Et ils ont un excellent système de soutien. L’UiUx est génial. La solide base de données dorsale me fascine.

Adithya : Trello – c’est mon préféré pour garder les tâches. Très interactif pour l’utilisateur. Vous pouvez suivre tout ce que vous voulez. Un parfait gestionnaire de tâches. Je viens de le trouver attrayant. Super satisfaisant.

Colin : Codepen.io – Il y a tellement d’inspiration comme un gars de UxUi. Pour faire des choses nouvelles et différentes, il vous montre exactement ce que quelqu’un fait dans le navigateur. Des animations sympas, de nombreuses méthodes pour faire des choses différentes.